Vues et points de vues

Benoît Delomez

L’Espace des arts accueille l’artiste Benoît Delomez aux multiples facettes en résidence de création et de médiation sur sa saison culturelle 2019-2020 en partenariat avec le Centre Hospitalier de Mortagne-au-Perche. Il interviendra plus spécifiquement sur les terrasses de l’EHPAD Les Capucines afin d’y créer un jardin. 

Depuis une vingtaine d’années, le travail du photographe, plasticien et paysagiste Benoît Delomez explore régulièrement le paysage au sens naturel et/ou urbain, en mouvement, traversé, magnifié, où l’homme toujours s’y inscrit. Sa démarche est en lien direct avec notre espace immédiat, l’interrogeant dans des spécificités environnementales, architecturales. La réflexion qu’il engage s’inspire du lieu choisi et de ses habitants. Elle se poursuit le plus souvent dans des installations « in situ ». Apparenté au Land art ou à l’art du paysage, les créations de ce paysagiste plasticien sont atypiques, sensibles et toujours pertinentes. Il utilise des techniques mixtes qu’il associe pour mieux investir les lieux. On retrouve dans ses créations paysagères, ses jardins, des éléments comme le miroir, le texte, le volume, la couleur…  Plus particulièrement, l’association de la photo et du miroir y joue pleinement son rôle de surfaces sensibles. L’utilisation du miroir permet d’intégrer un autre espace, le démultipliant ou en capturant une image fragmentée, les mouvements flottent, les repères habituels de lecture sont bousculés.

La question du dedans/dehors, récurrente dans son travail, se doit à l’EHPAD Les Capucines du centre hospitalier de Mortagne-au-Perche d’utiliser un vocabulaire plastique spécifique. La prise en compte de la perte partielle ou totale de certains sens pour les résidents et leur fragilité sera pour Benoît Delomez le fil conducteur de sa démarche. L’ensemble du jardin doit apporter du bien-être et dans ce cas particulier être source de stimulation sensorielle et de repères spatio/temporels. Ses choix viseront à habiller, modeler, équilibrer, contenir tout en libérant l’espace attribué au futur jardin. En effet, dans une institution accueillant des personnes atteintes de troubles cognitifs, un jardin offre de multiples ressources. Propice à la réalisation d’activités agréables, à des rencontres, à des expressions, à des sensations, il contribue à l’amélioration du cadre et de la qualité de vie des résidents.

Les grandes orientations que souhaite donner Benoît Delomez à son projet paysager au sein de l’EHPAD de Mortagne-au-Perche sont les suivantes : prendre en compte l’architecture existante, créer de la fluidité dans les cheminements, fabriquer des modules à roulettes et des assises, installer des mangeoires à oiseaux et des hôtels à insectes, ponctuer le sol de dalles de couleurs, travailler sur les textures des végétaux, ouvrir le regard en créant des ouvertures sur la campagne environnante.

Les adultes en situation de handicap mental de la Beaugeardière viendront rendre visite régulièrement aux personnes âgées de l’EHPAD Les Capucines pour témoigner de l’évolution du projet et réaliser un reportage photo.

Pour en savoir plus : www.delomez.net

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s