Olivier de Rivaz

Olivier de Rivaz est un peintre de chevalet qui quitte peu son atelier. Sa pratique du dessin et l’orientation de ses sujets en peinture sont variés. Classique dans sa technique, il travaille ses toiles sur châssis en appliquant inlassablement des couches de gesso, et en utilisant le glacis, spécificité de la peinture à l’huile. Malgré tout sa peinture reste actuelle et ancrée dans la modernité. 


L’exposition Olivier de Rivaz.

Figuratives et narratives, les peintures d’Olivier de Rivaz nous racontent des histoires avec humour. Sa spécialité, le portrait, rappelle la période classique de la Renaissance, pendant laquelle les artistes officiels « tiraient le portrait » des puissants de ce monde. Sa démarche est toujours motivée par l’empathie et l’intérêt pour son modèle. Il estime qu’un portrait réussi est celui dont le modèle réagit avec émotions lors de sa découverte : joie, satisfaction, timidité, modestie, colère.

Dans sa série « Jeux d’enfants », Olivier de Rivaz mêle l’étrange des figures enfantines, merveilleuses et « grotesques » à des paysages digne de la peinture hollandaise du 17e siècle. La nature sauvage de ses toiles laissant la part belle au ciel n’est pas sans rappeler les œuvres d’un Jacob van Ruisdael. Dans le même temps, ses visages qui s’effacent parfois, se déforment souvent, aux expressions quelquefois hideuses ou fantomatiques rappellent des peintures de Francis Bacon, Magritte ou l’univers fantastique de la culture populaire.

Ses dernières toiles, portraits de résidents de la Beaugeardière. Oniriques et intemporelles, ses toiles parlent ici de l’humain avec tendresse et respect de leur différence. Ses portraits sont peints d’après photo, cliché qu’il saisit sur le vif. Puis vient la discussion longue et détaillée avec le modèle pour mieux saisir sa personnalité. Loin d’être un véritable portrait psychologique, les éléments figurant à l’arrière-plan nous révèlent les traits de caractère de la personne représentée, ses goûts, ses souvenirs ou ce qui la caractérise.


En savoir plus sur l’artiste :

Bio Né en 1959. Formé aux arts plastiques au lycée Jeanne d’Arc à Rouen. Il a été influencé par son professeur d’histoire de l’art qui leur faisait étudier les fresques de Giotto et les planches de Superman, ouvrant ainsi la frontière entre un art « noble » et un art « populaire ».  Sa première peinture sur toile date de 1986. |


Artiste peintre

du 21 février au 13 mars 2020
Vernissage le jeudi 20 février à 18h

du mardi au vendredi
14h > 17h
Pour d’autres créneaux, veuillez nous contacter au 02.33.84.99.91

Visites guidées : réservation quinze jours à l’avance. Possibilité d’une visite suivie d’un atelier.
Pour plus d’infos : médiatrice, chargée des relations publiques
culturecommunication@lacornedor.fr – 02.33.84.99.91


La démarche du peintre

Dès le début des années 90, Olivier de Rivaz expose dans la région. Il peint des sujets de la vie quotidienne : le consommateur avec son caddie, le téléspectateur sur son canapé, le sport spectacle. Sa motivation a toujours été « de représenter l’être humain dans toute sa complexité. Aussi bien dans son inclination pour la haine et la destruction, sa voracité, que dans son innocence. Ces caractères pouvant parfaitement cohabiter chez le même individu. Fragilité et brutalité sont souvent les deux facettes d’une même personne. C’est cela qui me pose question et que je cherche à mettre en lumière dans ma peinture. « 

 En 2010, il présente une série « Vampires dans la brume ».  Ce thème lui permet de se confronter à deux exercices récurrents de la peinture, le nu et le paysage (ici, de l’Orne et du Perche). Sa peinture est totalement « classique » dans ses représentations picturales aussi bien que dans sa forme narrative.

Depuis 2012, il travaille régulièrement une série imitant les affiches et les couvertures de magazines qui l’ont émerveillé dans son adolescence dans les années 70 — cinéma, couvertures de magazines, d’ouvrages de poche — polars, science-fiction… Ces hommages sous forme de tableaux, sont pour lui l’occasion de perfectionner son métier au contact de ces grands artistes de l’édition, maîtres de l’art de la couleur et de la mise en scène (Frazetta, Wyeth, Pyle, Jacono, Gourdon et tant d’autres).

Depuis2014, il propose une série sur le thème des « Jeux d’enfants ». Cette série lui permet de revenir à la psychologie de l’être humain. Le jeu est un acte formateur pour tous les enfants du monde. C’est une des activités par lesquelles se développe et s’affirme notre personnalité. C’est aussi pour jouer que l’enfant accepte de croire à un scénario fictif, et de s’y investir totalement. C’est là un mécanisme universel qui peut persister chez l’adulte. Le portrait est aujourd’hui une de ses spécialités. Il travaille régulièrement sur commande.
On peut découvrir son travail actuel à la galerie Alexandre à Bernay, et la galerie Rollin à Rouen.

Expositions depuis 1990 :

– Galerie du Fleuron Honfleur — Galerie du Paradis Lisieux  — Galerie des Remparts Le Mans — Galerie Arnaud Verneuil/Avre — Galerie du Vieux Moulin Clères — Salon des indépendants Paris — Salon des jeunes peintres Montmartrois Paris — Salon du CIN Rouen — Salon des Léopards Deauville — Salon d’Elbeuf — Salon de Petit Quevilly — Salon CREA St Ouen de Thouberville  — Salon de l’Aigle — Salon de l’UAS Sotteville les Rouen — Salon de Breteuil — Salon de Gacé — Salon de Châteauneuf en Thymerais — La lucarne des écrivains librairie rue de l’Ourcq Paris — St Céneri le Gérei (1er prix du public) — Forum des arts  Mortagne au Perche — L’Usine à Zabu à St Germain des Angles — Médiathèque Bretoncelles — lycée Grandmont de Tours — Biennale de Tinchebray — Biennale de Conches — Lyon Palais Bondy — Salon Comparaisons, Grand PalaisParis — Centre d’Animations et de congrès Bagnoles de l’Orne — Festival APIart dans le Perche à l’Hermitière — Salon de Chamalières — Les Hivernales de Bonsecours  La Galerie  Mortagne au Perche — Théatre du Moulin d’Andé Andé — Essen Allemagne, dans le cadre de « Essen 2010 Capitale européenne de la culture au centre culturel Franco-Allemand — Salon des Indépendants de Rouen (invité d’honneur) — Salon de Chartres — Galerie In Situ Nogent le Rotrou — La saison des vampires, médiathèque de L’Aigle — Arts et Couleurs artothèque au Mans — Résidence au collège Dolto L’Aigle — Le mot et l’image Abbaye St Nicolas Verneuil/Avre — Salon du livre ancien place Saint Sulpice, Paris — Salon du livre de ancien Porte de Champerret, Paris — Vaudrel, opticien Evreux — Galerie AlexandreBernay — Artifs’actsIfs — Musée d’art moderne Ningbo, Chine — galerie B E art Chartres — Bibliothèque médiathèque Tourouvre —  Galerie Rollin Rouen — 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s